Optimiser ses sessions de rédaction web

 
Conseils pour écrire plus rapidement ses contenus rédactionnels - victorinepiot.com

Si j’ai choisi de faire sans cesse l’apologie de la lenteur et de prôner un style de vie personnel comme professionnel mesuré et tempéré, je ne dénigre par l’importance de la vitesse et sa part de responsabilité dans la notion d’efficacité. L’efficience est importante pour votre activité dés lors qu’elle n’est pas effectuée à vos dépends ou à l’encontre de votre bon vouloir, qu’elle ne vous entraine pas non plus dans l’engrenage infernal du rendement à tout prix. Je suis pour ma part sans cesse à la recherche d’outils et de ressources pour faciliter et améliorer mon activité au quotidien, notamment dans mon travail rédactionnel. Devoir sans cesse écrire des articles peut s’avérer fastidieux, en particulier les jours où l’envie et l’inspiration viennent à manquer. 

Pour pallier à ces moments où l’écriture s’avère plus difficile et dans l’optique d’optimiser mon temps au mieux, j’ai mis en place certaines habitudes auxquelles je me plie avant, pendant et après la rédaction d’un article. J’ai listé ci-dessous pour vous ces 5 habitudes agrémentées de conseils et j’espère qu’ils vous aideront à améliorer votre activité. 


5 conseils d’écriture efficace


En amont : 

L’optimisation du travail se fait beaucoup en amont de l’écriture. C’est une phase du travail que l’on a tendance à minimiser ou ignorer, pourtant, elle est essentielle pour la mise en place des fondations d’un article et d’un bon travail rédactionnel. 

1. Préparer ses sujets

Il est très rare (ça n’arrive pour ainsi dire jamais) que je sois à court de sujet d’article. Pourtant, j’éprouve comme tout un chacun des difficultés certains jours à rassembler et composer avec mes idées. Préparer ses sujets est un peu un remède à l’adage : mieux vaut prévenir que guérir. Pour éviter d’être en manque d’inspiration, je tiens une liste dans les notes de mon téléphone que j’alimente régulièrement de nouveaux titres ou sujets. Lorsque je lis un article qui me plait chez autrui et que je souhaiterai par exemple le développer, j’en prends note. Lorsque l’idée d’un sujet me vient au hasard de mes réflexions entre deux trajets de métro, je le note également. 


2. Faire de la veille 

S’inspirer des contenus déjà existants sur internet ou hors ligne est essentiel. Cet exercice de veille me permet également de collecter des informations et des sources qui me seront utiles pour un article potentiel. J’ai tout une liste de précieux outils qui facilite ce travail quotidien. Je les partagerais prochainement dans un billet détaillé. En attendant, je ne saurais trop vous conseiller de vous intéresser à Médium, de lire fréquemment les nouveaux articles de vos sites favoris et de vous intéresser aux agrégateurs de flux RSS tels que Feedly. 


3. Ritualiser l’exercice d’écriture

Sans en venir nécessairement à vous parler du bol de thé noir épicé fumant et de ma playliste Spotify de musiques instrumentales favorites qui accompagnent mes sessions d’écriture, je souhaiterais souligner à travers ce point l’importance de ritualiser l’exercice de l’écriture. Utiliser systématiquement le même logiciel de traitement de texte ou encore obéir à une structure rédactionnelle précise pré-établie (introduction, problématique, développement, conclusion par exemple) est plus important que l’on ne le pense. L’essentiel est de trouver les conditions de travail qui sont propices à votre exercice de rédaction. 


PENDANT : 

4. Investir dans les bon outils

Il existe une multitude de logiciels de traitement de texte gratuits ou payants, disponibles sur internet avec des spécificités qui répondent à des besoins précis. Il est intéressant de chercher toujours l’outil qui correspondra le mieux à l’usage que vous souhaitez en faire. Pour ma part, je me contente d’utiliser le logiciel pré-installé sur iOS, à savoir Pages. Je l’utilise au quotidien et suis familière avec ses subtilités et les fonctionnalisés qu’il propose. Il m’arrive également d’utiliser les notes disponibles sur mon ordinateur pour faciliter la prise d’informations.  


5. Être focalisé sur son travail 

Je ne vous apprends rien et pourtant, cela a le mérite d’être dit (ou plutôt écrit), mettre son portable en silencieux afin d’éviter les sources de déconcentration est primordial. Si je n’obéis par toujours à cet impératif, j’essaye autant que faire se peut de ne pas le déposer sur mon bureau ou à proximité lorsque je suis en pleine session d’écriture. Afin d’éviter les sources de bruits qui ont tendance à me déranger, il m’arrive de mettre mes écouteurs et d’écouter de la musique instrumentale pour unifier le fond sonore environnant et favoriser ma concentration. J’essaye d’éviter autant que possible les sources de distraction et de rester focalisée sur mon travail. 


6. L’organisation

Il est indispensable d’être consciencieux et méthodique dans son approche de la rédaction de contenus. Afin d’écrire des articles sensés, j’essaye sans cesse d’étayer mes informations et d’illustrer mes propos par des exemples ; je suis vite débordée par les idées qui me viennent. Je planifie, m’astreins à obéir à une structure rédactionnelle précise, à classer mes informations et à être la plus cohérente possible. 


APRES : 

7. Se contenter d’une à deux relectures

Je l’écrivais dans un article précédent «  Comment progresser en rédaction de contenus », je me relis sans cesse tout au long de ma rédaction ce qui occasionne une perte de temps certaine que j’ai beaucoup de mal à éviter. J’essaye donc de me discipliner, d’écrire aussi spontanément que possible et de ne me relire pour corriger les éventuelles fautes d’orthographe et les soucis de cohérence qu’à la fin de ma session d’écriture. 


astuces en bonus : 

  • Ecrire ses articles directement sur l’interface prévue à cet effet de son CMS (ex : catégorie brouillon de wordpress) 

  • Utiliser les raccourcis clavier. 


Ecrire plus vite ne doit jamais se faire au détriment de la qualité. J’essaye donc d’avoir toujours en tête d’être le plus clair possible. J’applique les conseils que je viens de lister ci-dessus au quotidien tout en faisant attention que ce souci de vélocité ne devienne pas source de stress ou d’anxiété. L’écriture si elle est mon outil de travail est également un plaisir, j’essaye donc d’avoir une approche de la rédaction la plus sereine possible. 

Victorine